Ludo De Witte : retour sur un engagement critique

Ludo De Witte : retour sur un engagement critique

Sarah Demart

En 2000, le sociologue Ludo De Witte publiait la version française de L’Assassinat de Lumumba (ed. Karthala, paru en néerlandais en 1999) à partir de recherches très approfondies dans les archives des Nations-Unies à New-York et du SPF Affaires étrangères à Bruxelles, mettant à jour la responsabilité de l’État belge dans l’assassinat du Premier ministre congolais. Le scandale des révélations conduisit en 2001 à la création d’une « Commission d´enquête parlementaire chargée de déterminer les circonstances exactes de l´assassinat de Patrice Lumumba et l´implication éventuelle des responsables politiques belges dans celui-ci ». La Commission reconnut la « responsabilité morale » de « certains membres du gouvernement belge et d’autres acteurs belges » dans l’élimination physique du leader indépendantiste congolais. Et le ministre belge des Affaires étrangères de l’époque, Louis Michel présenta en 2002 des excuses au peuple congolais.

3d95e3_fe7244f5b8d34ea798dbc193b60e5b2e

Laisser un commentaire

Fermer le menu