Qu’attendez-vous qu'elle vous dise encore ?

Conversations avec

Stella Kitoga Bitondo

entre Bruxelles et Londres

Marie GODIN

 2018

Ce texte est le résultat de plusieurs conversations entre Stella Kitoga Bitondo, artiste engagée, et Marie Godin, chercheuse. Dans son combat artistique et politique, Stella attache de plus en plus d’importance au fait de revisiter les œuvres des artistes africaines et afro-belges. Il s’agit non seulement de leur donner une visibilité en tant que femmes puissantes, mais également de créer les conditions de possibilité d’une filiation, pour les plus jeunes générations. Retracer la généalogie de luttes dans les manières de se dire et de se vivre en tant que femmes d’ascendance africaine, entre l’ici et le là-bas.

L'engagement politique

transnational de la diaspora camerounaise

Manifuiteurs, tontinards

ou sardinards

Christian DONGMO

2018

Le peu d’engouement des Camerounais pour les questions politiques et sociales de leur pays contrastait paradoxalement jusqu’il y a peu avec les prises de positions et l’engagement observés pour les affaires d’autres pays africains. La crise libyenne et surtout ivoirienne ont été l’occasion pour les Camerounais tant de la diaspora que ceux restés au pays de se mobiliser et de dénoncer (dans divers médias et à travers leur participation aux marches organisées pour soutenir l’ex président ivoirien Gbagbo) ce qu’ils considéraient comme une « ingérence française ». La campagne pour l’élection présidentielle de 2018 au Cameroun constitue un tournant décisif dans la mobilisation de la diaspora camerounaise que cet article propose de décrypter à partir d’interviews menées à Bruxelles.

Les Guinéens

de Belgique

Un groupe en pleine expansion

Mamadou SALIOU BAH

2018

La migration guinéenne en Belgique est récente et résulte de vagues migratoires que l’on peut dater au début des années 2000. Il s’agit d’une diaspora qui n’est pas encore tout à fait installée comme en témoigne le nombre important de personnes demandeurs d’asile et de personnes vivant en situation d’irrégularité. Néanmoins, il s’agit aussi d’une diaspora très dynamique d’un point de vue associatif avec des formes d’organisation originale et qui semblent en pleine reconfiguration. Cet article nous offre un aperçu de cette diaspora peu connue alors même qu’elle est en pleine explosion démographique.

Fermeture de la Maison Schengen à Kinshasa

La fin des prérogatives belges sur le Congo ?

Justin M. NDANDU

2018

Début février 2018, les autorités congolaises ont décidé de fermer la Maison Schengen. Une structure qui octroyait les visas pour voyager depuis la République Démocratique du Congo (RDC) vers dix-sept pays de l’espace Schengen, plus la Norvège. Sorte d’ambassade plurielle, la Maison Schengen n’existe dans aucun autre pays africain et c’est l’ancienne puissance coloniale de la RDC, la Belgique, qui en a la gestion. Autrement dit, la Belgique filtre et sélectionne les Congolais autorisés à se rendre en Europe. Une situation unique dans le monde diplomatique en Afrique que justifierait l’expertise belge sur le Congo. Si la France joue le même rôle pour vingt-cinq pays européens, c’est à partir de ses différentes ambassades africaines. La fermeture de la Maison Schengen n’est donc pas une mince affaire et traduit une nouvelle crise diplomatique entre la Belgique et la RDC.

Tarification

de l'expertise militante

Et politique

de re-connaissance

Sarah DEMART

Mireille-Tsheusi ROBERT

2018

La vitalité du champ associatif afrodescendant contraste avec son sous-financement et s’explique souvent par l’argumentaire du manque d’organisation. Un argument partagé aussi bien dans le monde institutionnel belge que dans les milieux afrodescendants. On voudrait ici inviter à un déplacement théorique pour s’interroger sur ce que la contrainte de fédération de représentativité - sous-jacente aux aspirations panafricaines comme aux injonctions de l’action publique - fait au corps associatif au regard de l’échec répété des politiques de fédération des associations.

Les enjeux identitaires

du langage

'Se dire' dans les milieux Belgo-Rwandais

Interview de

Jean-Luc NSENGIYUMVA

2018

Jean-Luc Nsengiyumva est chercheur en sociologie au Centre d'Etudes Sociologiques de l'Université Saint-Louis, ses travaux portent sur les dynamiques identitaires des personnes d'origine rwandaise résidant à Bruxelles. Dans ce contexte diasporique et post-migratoire, il cherche notamment à saisir la dynamique de recomposition des identités et des appartenances chez les jeunes Belgo-Rwandais.

L'épuisement des dynamiques de fédération des associations afrodescendantes

de la reconnaissance d'un sujet politique

Sarah DEMART

2018

La vitalité du champ associatif afro-descendant contraste avec son sous-financement et s’explique souvent par l’argumentaire du manque d’organisation. Un argument partagé aussi bien dans le monde institutionnel belge que dans les milieux afrodescendants. On voudrait ici inviter à un déplacement théorique pour s’interroger sur ce que la contrainte de fédération de représentativité - sous-jacente aux aspirations panafricaines comme aux injonctions de l’action publique - fait au corps associatif au regard de l’échec répété des politiques de fédération des associations. 

© Bamko asbl - N.E. : 832.169.631