ASSISES DÉCOLONIALES

QUOI?
Le projet “Assises Décoloniales” a été lancé par BAMKO le 30 juin 2020, le jour du 60ème
anniversaire de l’indépendance formelle de la RD Congo. Ces Assises visent à donner la
parole aux descendant.e.s des peuples colonisé.e.s par la Belgique ainsi qu’à des expert.e.s
de toutes origines et disciplines afin qu’ils et elles:


1. analysent les conséquences de la période coloniale sur leur domaine d’expertise.
C'est-à-dire les impacts environnementaux, économiques, sociaux (“gestion” raciale
des enfants métis, assassinats de leaders, éducation des filles ...)


2. s’expriment sur les conditions minimales et optimales de la réconciliation par rapport
au passé colonial.


3. se prononcent sur les modalités de justice historique (réparations symboliques et
concrètes) et de justice raciale (anti-discrimination)


4. exposent leur point de vue sur le type de travail de mémoire à mener (statues
coloniales, enseignement de l’histoire à l’école, folklore raciste, restitution du
patrimoine culturel africaine, ...)


5. proposent le contenu socio-historique et les savoirs à transmettre dans
l’enseignement (primaire, secondaire, supérieur), les médias ou encore dans les
circuits de l’éducation populaire et de l’extrascolaire.


QUAND?


Ce travail de longue haleine va s’étaler sur 5 à 10 ans, entre 2020 et 2030. Un délai
raisonnable compte tenu de l’ampleur de l’entreprise coloniale. Notre agenda apolitique
n’est donc pas soumis au rythme trépidant de l’actualité.
Concrètement, il y aura plusieurs étapes dans le projet. La première étape est la rédaction
d'un rapport qui délimite clairement un état des lieux et qui définit les questions sur
lesquelles nous travaillerons pour les années à venir. Une déclaration d’intention sera
publiée en Juin 2021. Vous trouverez ci-dessous des informations plus concrètes sur les
étapes et les attentes.


COMMENT?


Les expert.e.s internationaux se réunissent dans 25 sous-groupes disciplinaires (in-vivo
et/ou via internet), selon leurs centres d’intérêt. Ils et elles définissent les enjeux spécifiques
et prioritaires dans leur secteur et développent leurs constats, analyses et recommandations
dans un rapport final de moins de 100 pages. Ces rapports seront diffusés au grand public
de façon digeste et accessible au travers d’une vidéo de 15 minutes par sous-groupe et via
un colloque d’une demi-journée, par sous-groupe également.

Document de présentation.

QUI?


Dans ce processus, les assises visent d’abord à donner la parole aux descendant.e.s des
peuples colonisé.e.s par la Belgique ainsi qu’à des expert.e.s de toutes origines et
disciplines. Les expert.e.s sont d’origines européennes, africaines, etc, installé.e.s en
Belgique, en Allemagne, au Rwanda, aux Etats-Unis, en France, au Burundi, en Afrique du
Sud, au Congo...

CONTACT: assisesdecoloniales@gmail.com